[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web]

Premier prix à l’unanimité au CNR de Paris en 1992, Eric Huchet obtient, la même année, la bourse de la Fondation pour la vocation Marcel Bleustein-Blanchet qui lui permet de poursuivre ses études à la Hochschule für Musik de Vienne dans la classe de Walter Berry (lied et l’oratorio). Il entame dès lors une carrière lyrique et interprète notamment Laios (Œdipe de Georges Enesco), Belmonte (Die Entführung aus dem Serail) au château de Schönbrunn à Vienne, à Massy et en concert à Grenoble, le Peintre (Lulu g) à Vienne et à l’Opéra du Rhin, Almaviva (Il barbiere di Siviglia) à Rouen, à Duisbourg, Beppe (I Pagliacci), Jacquino (Fidelio) à l’Opéra de Nice, le Chevalier de la Force (Dialogues des Carmélites) à l’Opéra de Vichy, Ferrando (Così fan Tutte) au festival de Loches, Pollicino de Henze au Châtelet, Monostatos (Zauberflöte) à l’Opéra Angers-Nantes, La Favorite à l’Opéra de Zurich, Jeanne d’Arc au Bûcher au Festival de Montpellier, Un juif (Salomé) à l’Opéra de Paris, Dubartas (Colombe de Damase), Escartefigue (Marius) à l’Opéra de Marseille et à Avignon, Andrea Chenier à l’Opéra de Nancy, Mahagonny et Melot (Tristan und Isolde) à Angers-Nantes Opéra et à l’Opéra de Dijon, Truffaldino (L’Amour des Trois Oranges) à l’Opéra de Dijon, le Duc et le Capitaine (Faust de Fénelon), Sylvester von Schaumberg (Mathis der Maler) et Heinrich der Schreiber (Tannhäuser) à l’Opéra National de Paris, La Chartreuse de Parme à l’Opéra de Marseille et Bardolfo (Falstaff) à Angers-Nantes et à Rennes.


Le répertoire d’Eric Huchet s’étend également à l’opéra-comique et à l’opérette. Il travaille avec Jérôme Savary dans La Périchole d’Offenbach qu’il joue plus de 150 fois au Théâtre national de Chaillot et à l’Opéra-Comique, et chante dans La Vie Parisienne ou La Mascotte. Il participe également à toutes les productions Offenbach du tandem Marc Minkowski / Laurent Pelly : Aristée-Pluton (Orphée aux Enfers) à Genève et à Lyon, Achille (La Belle Hélène) au Châtelet, Spalanzani (Les Contes d’Hoffmann) à Lausanne. Il interprète le rôle d’Ouf 1er dans L’Étoile à l’Opéra Angers-Nantes, au Luxembourg et à l’Opéra National de Lorraine, Ajax I (La Belle Hélène) au Capitole de Toulouse et à Marseille, Les Valets (Les Contes d’Hoffmann) à l’Opéra de Genève, de Monte-Carlo et de Paris, Alfred (La Chauve-Souris) à l’Opéra de Bordeaux à l’Opéra de Liège et à l’Opéra de Nancy, Falsacappa (Les Brigands) à l’Opéra de Bordeaux, au Grand Théâtre du Luxembour et , à l’Opéra de Toulon et à l’Opéra-Comique. A l’Opéra National de Paris, il incarne les rôles de Graf Elemer (Arabella), Truffaldino (L’Amour des Trois Oranges) et Normano (Lucia di Lammermoor).


Parallèlement, il se produit en concert et en récital. Il a été invité en tant que soliste par de nombreux orchestres : Orchestre national de Mexico, Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Les Musiciens du Louvre (dir. Marc Minkowski), Orchestre de Paris (dir. Semyon Bychkov), Orchestre national d’Île-de-France, Orchestre Philharmonique de Radio France (dir. Eliahu Inbal et John Nelson). Il a également fait des apparitions remarquées au festival Massenet à Saint-Étienne et au festival d’Édimbourg.


Plus récemment, il chante Monostatos (Die Zauberflöte) à l’Opéra de Nantes, plusieurs rôles dont le Professeur d’Art dans la création de Charlotte Salomon de Marc-Antoine Dalbavie au festival de Salzburg, le Premier Homme d’armes (Die Zauberflöte) et Spoletta (Tosca) à l’Opéra de Paris, Alfred (Die Fledermaus) à l’Opéra de Tours et de Reims, Cantarelli (Le Pré aux Clercs) à l’Opéra Comique, à la Fondation Gulbekian de Lisbonne et au Festival de Wexford, Torquemada (L’Heure Espagnole) à l’Opéra d’Angers et de Nantes, le Prologue et Peter Quint (Turn of the Screw) à l’Opéra de Bordeaux, le rôle  Syfroid (Geneviève de Brabant) à l'Opera de Nancy, celui de l'Aumônier  (Dialogue des Carmélites) à l’Opéra de Saint-Etienne,.


Parmi ses projets, il chantera le rôle de Tikhon (Katia Kabanova) à l’Opéra National de Lorraine...